[Intox] Vaccinés vs non vaccinés: quel groupe est le plus malade?

– Montrez moi une seule étude qui dit qu’il vaut mieux être vacciné que non vacciné.
– Et bien il y a celle ci, celle ci, celle là, et puis aussi …
– J’ai dit UNE !

Vous vous rendez compte, pas une seule fois ces 100 dernières années ne s’est trouvé un seul chercheur pour se demander s’il vaut mieux être vacciné que non vacciné. C’est incroyable non ? Littéralement, on y croit pas. Parce que c’est faux. Mais qu’une chose soit contraire à la réalité n’a jamais empêché l’OIC de le dire.

L’Organisation Initiative Citoyenne s’étonne:

Il est remarquable que, jusqu’à aujourd’hui, aucune étude publiée n’a jamais comparé les enfants vaccinés aux enfants non vaccinés pour vérifier quel groupe d’enfants sont en meilleure santé.

On se dit que l’époque ou tous les chercheurs de la planète se tournaient les pouces en dilapidant le budget de la recherche avec de la coke et des voitures de sport est désormais révolue. Les chanteurs de rap devront trouver une autre muse, parce que les chercheurs maintenant, il cherchent. Il y a donc une (1) étude.

Cela n’a jamais été fait auparavant. Une toute première étude en son genre qui traite d’enfants Américains (scolarisés à domicile) vaccinés par rapport à des enfants non vaccinés  montre quel groupe est vraiment malade… les parents devraient  réellement s’inquiéter.

Ah, le sophisme de l’étude-unique-qui. La propagande pseudo-rationnelle en est friande. D’accord, l’ensemble des études convergent pour montrer que la vaccination n’est pas associée à une augmentation des cas d’allergie, ou d’autisme, ou de mort subite, mais s’il y en avait une, juste une, le Graal des études qui étudierait en une fois tout ça et plus encore, on pourrait sûrement jeter tout le reste à la poubelle, non ? Surtout si tout le reste dit le contraire de cette étude.

L’opposant au vaccin dit « que l’étude soit », et l’étude fût (Littéralement).

Cette étude-unique-qui montrerait que les vaccins vont précipiter l’apocalypse sur terre n’existe pas. Qu’à cela ne tienne, on va en faire une. On a besoin de quoi ? Un stylo ? Du papier ? Un paquet d’argent ? Le lobby anti-vaccination fondé par Jenny McCarthy, celui de Claire Dwoskin, même la publicité, tout a été mis en oeuvre pour financer l’étude que ces idiots de chercheurs avaient déjà fait, oui, mais sans trouver les bons résultats. Les mêmes personnes qui trouvent intolérable qu’une étude soit financée par des fonds privés, parce qu’il y aurait conflit d’intérêt, décident donc de financer une étude sur fonds privés. Mais eux, c’est pas pareil.

Sans surprise cette étude ad hoc découvre que les vaccins mangent des bébés au petit déjeuner.

Les enfants vaccinés avaient des chances plus élevées de développer les conditions suivantes: maladies chroniques, eczéma, troubles neuro-développementaux, autisme, troubles du déficit de l’attention/hyperactivité, troubles de l’apprentissage, rhinites allergiques.

fact2

Si seulement c’était aussi simple, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus rien à chercher. Une étude, une réponse, question suivante s’il vous plaît. Malheureusement, ce n’est pas comme cela que la science fonctionne. Pour savoir s’il vaut mieux être vacciné que non vacciné, il n’y a pas une étude qui le montre, il y a toutes les études. C’est parce que des milliers de chercheurs a travers le monde ont produit des milliers de résultats qui convergent dans la même direction qu’il est possible de conclure que les avantages dépassent de loin les inconvénients. Il est tout à fait naturel de citer une étude à titre d’exemple de ce qu’est le consensus scientifique sur un sujet donné, en revanche, citer une étude qui contredirait toutes les autres et en déduire que l’ensemble des études précédentes devrait être ignoré est parfaitement irrationnel et dénote une grave méconnaissance de la méthode scientifique.

Donc même si cette étude avait été parfaitement réalisée, elle serait incapable à elle seule de remettre en cause tout ce qui existe par ailleurs. Mais bon, si elle avait été parfaitement réalisée, elle n’aurait probablement pas trouvée ce qu’elle a trouvé. En effet, cette étude est truffée d’erreurs méthodologiques graves. Un exemple parmi d’autres: Il n’y a que 9 enfants autistes dans cette étude, ce qui est beaucoup trop peu pour conclure quoi que ce soit. (L’une des nombreuses études de qualité qui permet d’affirmer l’absence de lien entre vaccin et autisme porte par exemple sur 1.2 million d’enfants dont plusieurs milliers d’autistes). De plus, plusieurs de ces enfants sont prématurés, ce qui n’est pas plus grave que ça selon cette étude puisqu’être prématuré n’a pas d’influence sur les troubles neurologiques. C’est en tous cas ce qui est affirmé sans aucune preuve et en contradiction avec ce que l’on sait sur le sujet. En fait, pour accepter les résultats de cette étude, il faudrait non seulement nier tout ce que l’on sait sur les vaccins, mais aussi tout ce que l’on sait sur la médecine en général.

La publication scientifique, le pire moyen de faire de la science, à l’exception de tous les autres.

Donc voilà, le lobby anti-vaccination a sous la main une étude très mauvaise qui trouve les bons résultats. Maintenant il faut la publier. Dans le monde des publications scientifiques, il y a deux écoles:

  • C’est le lecteur qui paye.
    Les chercheurs soumettent gratuitement leur travaux et les laboratoires, les universités s’abonnent aux publications. L’avantage est que la qualité est recherchée pour augmenter le nombre de lecteurs. L’inconvénient est que l’abonnement coute très cher et que cela limite malheureusement l’accès au savoir commun.
  • C’est le chercheur qui paye.
    Tout le monde peut consulter gratuitement les travaux. L’avantage est que cela favorise l’accès au savoir commun. L’inconvénient est que les publications peuvent être tentées de publier n’importe quoi pour augmenter leurs revenus.

Devinez dans quelle catégorie se complaisent les études de mauvaise qualité telles que celle-ci ? Si vous y mettez le prix, « Frontiers in Public Health » publiera n’importe quoi. C’est en tous cas ce que l’on se dit lorsque l’on constate que même les chemtrails y trouvent leur place, notre étude-unique-qui mettra définitivement fin à la vaccination y est donc en bonne compagnie. Malheureusement, même pour une publication de second ordre la ficelle est trop grosse et l’étude est rétractée. Qu’à cela ne tienne, on va changer le titre et tenter la même chose ailleurs, dans une autre publication, encore plus bas dans l’échelle, tellement bas en fait, que « Journal of translational science » n’est même pas indexé. Malheureusement, même pour une publication de troisième ordre la ficelle est trop grosse et l’étude est rétractée une seconde fois.

Peut-être que cette étude finira par être publiée un jour. Peut-être dans une revue encore moins réputée que les deux publications peu glorieuses qui ont empoché l’argent avant de changer d’avis et de finalement refuser d’être associé à ce travail baclé. Ce sera peut-être dans « la siense pour les sientifiques mais pas que », ou quelque chose dans ce genre là. D’ici là, et même après, constatons que le contenu de cette étude est tellement mauvais que personne n’a accepté de la publier. Une étude non publiée n’en est pas une, c’est pour cela que depuis cette deuxième rétractation, plus aucun site n’en parle, personne n’en fait la promotion et ceux qui en avaient parlé auparavant ont publié un correctif.

Non, je plaisante.

Cette étude continue de tourner dans la complosphère comme si de rien n’était.

denial

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. dodo coco dit :

    une étude allemande existe bande de menteur, et puis c’est pas parce qu’il existe des milliers d’étude qui disent circuler y a rien à voir, que pour autant ces études ne sont pas falsifier, si les vaccins ne poser aucun problème, il n’y aurais aucun opposant, mais c’est le contraire, et c’est les pour qui chercher à détruire les découvertes des contre. mais qu’est ce qu’ils ont trouver qui soit dérangeant pour faire disparaitre ces recherches après leurs morts suspectent. c’est pas un complot ça Messieurs? et l’augmentation des malades depuis plus de 50 ans est dû à quoi selon vous? au vaccins ou à un ensemble de facteurs provoqué volontairement? qu’importe les deux sont vrai, les vaccins étant un facteur aggravant comme les Chemtrails qui j’en suis désolé existent, il faudrait être aveugle pour les ignorés, sauf si vous ne regarder plus le ciel, ce qui ne m’étonnerai pas de vous. ils empêche l’absorption du CO2 par les arbres en empêchant les rayon du soleil de touché le sol et donc produisent l’effet inverse qu’ils sont sensé faire. et ça aussi c’est pas un complot que de dire un mensonge scientifique? on peut parlé des OGM qui sont un poison et des produits chimiques mis dans notre alimentation et la liste n’est pas fini. tout ça c’est pas un complot que de nous empoisonné massivement? ou alors vous êtes stupide de ne rien voir après étude de tout ces sujets. mais l’enrichissement est plus important que la santé du grand public!

    J’aime

    1. Initiative Rationnelle dit :

      La loi de Poe dans toute sa splendeur. https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Poe

      J’aime

  2. imho tep dit :

    Lol cet article est énorme !
    Il y aurait teeeeellleeeement d’études qui comparent la santé globale des vaccinés à la santé globale des non-vaccinés qu’il serait inutile d’en citer une !
    Lol mais c’est quoi ça comme sophisme ?? Vous êtes d’une imagination tellement débordante qu’on a du mal à identifier tous les arguments fallacieux que vous déployez !

    Vous savez, citez-en 3 si voulez, ou 10, ou autant que vous voulez.
    Si vous n’en avez cité aucune, c’est car il n’y en a pas. Enfin, en réalité il y en a peu, mais comme elles penchent plutôt en faveur de la nocivité vous ne pouvez pas les citer (oups !)
    Si dans un article si long et centré sur ce sujet vous n’avez pas été capable d’en citer ne serait-ce qu’une, c’est un aveu 😉
    C’est tellement comique de vous voir essayer désespérément de justifier qu’il est inutile d’en citer une tellement il y en a… On dirait un enfant de 3 ans qui fait une colère.
    S’il y en avait tant, ça devrait pourtant être facile et la discussion serait réglée, non ?
    Vous affirmez qu’il y en a plein.
    Citez-en, vous devriez avoir l’embarras du choix non 😉

    J’ai hâte de voir vos sources, avec des groupes contrôles qui reçoivent eux-aussi des vaccins, ou avec des durées de suivi très courtes, ou centrés exclusivement sur les principes actifs sans les adjuvants, etc.
    On va bien se marrer.
    Ha non je sais ! Vous allez me balancer des liens vers les autorités sanitaires !
    Halala quel fanatique pro-vaccin aveugle vous faites…
    Mais comment faites-vous pour vous regarder en face ?

    J’aime

    1. Initiative Rationnelle dit :

      « Il y aurait teeeeellleeeement d’études qui comparent la santé globale des vaccinés à la santé globale des non-vaccinés qu’il serait inutile d’en citer une ! »

      Merci de récapituler en une seule phrase et dès le début l’erreur globale que vous filez sur l’ensemble de votre message, cela nous fera gagner du temps.

      En réponse à la mise en lumière du sophisme de l’étude-unique-qui, grand classique des opposants à la vaccination, votre message fait exactement la même erreur et m’intime l’ordre de vous fournir sur le champs l’étude-unique-qui prouvera que j’ai raison, sous peine d’être considéré comme ayant tort. C’est bien entendu une erreur de votre part. Si j’avais réellement affirmé ce que vous me faites dire à tort, à savoir qu’il existe des études-uniques-qui comparent tout pour tous pour tous les vaccins, vous seriez en droit d’exiger que je vous le prouve. Mais comme je n’ai rien dit de tel, votre prochain message sur ce sujet devra donc commencer soit par une citation de ma part qui montre que j’ai effectivement dit ce que vous affirmez, soit par votre acceptation du fait que ce que vous eu tort de l’affirmer.

      Et comme il est de bon ton de fournir un exemple, je vous montre la manière correcte d’argumenter en citant son contradicteur:

      Vous dites: « Si vous n’en avez cité aucune, c’est car il n’y en a pas. Enfin, en réalité il y en a peu, mais comme elles penchent plutôt en faveur de la nocivité vous ne pouvez pas les citer (oups !) »

      Vous faites une affirmation infondée, ce que je ne permets pas. Votre prochaine réponse devra donc contenir au moins UN exemple d’étude qui compare la santé globale des vaccinés à la santé globale des non-vaccinés et qui penche en faveur de la nocivité des vaccins. Puisque vous affirmez qu’il en existe, vous DEVEZ maintenant le prouver. C’est comme ça que ça marche ici.

      Vous avez eu 6 mois pour répondre à cette requête que je vous avais déjà formulé par le passé. Mais je suis patient, je peux attendre encore un peu.

      J’aime

  3. Initiative Rationnelle dit :

    Je viens de recevoir un magnifique commentaire de ce cher docteur Z qui tombe les deux pieds en avant dans le sophisme de l’étude-unique-qui prouve tout bien tout comme il faut en une seule fois et qui fait aussi le café.

    Il dit par exemple: « Si vous n’en avez cité aucune, c’est car il n’y en a pas. Enfin, en réalité il y en a peu, mais comme elles penchent plutôt en faveur de la nocivité vous ne pouvez pas les citer (oups !) »

    Merci de vous conformer aux règles et de justifier vos affirmations. Si vous affirmez qu’il y a peu d’études, et qu’elles penchent plutôt en faveur de la nocivité, la discussion ne se poursuivra ici qu’à la condition que vous citiez vos sources.

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s