[Intox] Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé

Biais et erreurs: Double standard, sources maltraitées, Équivoque.

Lé vax 1 C KK

Les publications à comité de lecture c’est So Has Been. Bientôt il suffira de twitter son étude scientifique.

L’Organisation Initiative Citoyenne nous assure: Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé

Selon l’OIC, les résultats de l’étude KiGGS apportent la conclusion que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé. C’est ce qui est affirmé dans cet article dont le texte est reproduit ici en totalité :

Voir ce pdf sur les résultats de l’étude KIGGS de l’Institut Robert Koch: ICI

Cet article a l’avantage de la concision, mais ne permet pas vraiment de bien saisir toute l’importance de cette nouvelle. Heureusement, la fiche Wikipédia de L’Institut Robert-Koch nous en apprendra plus sur le contexte:

L’Institut Robert-Koch (Robert Koch-Institut ou RKI), nommé ainsi d’après le médecin éponyme, est l’établissement allemand central pour l’échelon fédéral, responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies, établissement de référence pour la recherche appliquée et la santé publique.

L’institut a publié une étude nommée KiGGS menée de 2003 à 2006 analysant en détail la santé de 17461 enfants représentant un échantillon de toute la population d’un pays en recueillant 1500 données par enfant, soit au total 20 millions de données sur leur santé, leur milieu social et familial, leurs analyses de sang et d’urine, leur statut vaccinal, afin de déterminer l’état de santé des allemands.

Nous avons donc un organisme reconnu qui, dans son domaine de compétence, effectue une étude qui porte sur un échantillon important pendant une période de temps significative. Les garanties de sérieux sont nombreuses, on peut donc accorder une certaine confiance à ses conclusions. Les enfants non vaccinés seraient-ils vraiment en meilleure santé ? Ce serait étonnant, mais si la science contredit l’intuition, il est irrationnel de se fier à son intuition. Préparons nous donc à revoir complètement notre position sur le sujet et continuons notre lecture.

Pour en savoir plus, il faut toujours revenir aux sources. Comme à chaque fois, étudions le contenu de l’étude et pour cela, ne cliquons pas sur le lien fourni par l’OIC.

La véritable étude est mentionnée sur la page Wikipédia, elle n’a donc pas été très difficile à trouver. La conclusion est sans ambiguïté et tient en une seule phrase:

The prevalence of allergic diseases and non-specific infections in children and adolescents was not found to depend on vaccination status.

On constate donc que l’étude dit exactement l’inverse de ce qu’affirme l’OIC.

Les affirmations de l’OIC sont infondées, si vous lisez cette page parce que vous vous demandiez si les enfants non vaccinés n’étaient pas en meilleure santé, vous savez maintenant que c’est faux. Vous pouvez donc arrêter de lire.

Il n’a même pas été utile de cliquer sur le lien de l’article.

Cliquons maintenant sur le lien fourni par l’OIC .

Il s’agit d’un article paru dans « Le courrier d’ALIS N° 75 décembre 2011 – janvier-février 2012 » dont les premiers mots sont :

Maintenant, c’est prouvé officiellement : vacciner nuit à la santé. […] Voici l’enquête d’Angelika KÖGEL en collaboration avec l’Institut Koch et présentée lors d’une émission de Alpenparlament TV

Cependant, en lisant la suite, on constate que l’article ne relate pas une étude, mais bien un témoignage, l’anecdote personnelle d’Angelika KÖGEL.

Elle nous explique:

  • Sa « collaboration » avec l’Institut Koch est la suivante: Elle leur a demandé leur données, qui sont disponibles à qui en fait la demande.
  • Elle a ensuite entrepris d’analyser ces données.
  • Elle a vu ce que personne d’autre n’avait vu.
  • Elle a écrit le témoignage que nous venons de lire.

Développeur de logiciel de formation, Angelika KÖGEL n’a aucune des qualifications nécessaires pour présenter les conclusions qu’elle présente. Elle nous raconte une histoire équivalente à :

Vous voyez cet organisme reconnu qui, dans son domaine de compétence, a effectué une étude qui portait sur un échantillon important pendant une période de temps significative et qui n’a pas trouvé de lien particulier entre les allergies et la vaccination ? Et bien j’ai repris ses données brutes dans mon tableur et je vous promets qu’on voit bien que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé !

Ce que présente Angelika KÖGEL n’est pas une étude scientifique. Il y a une évidente tentative d’entretenir la confusion entre une étude sérieuse qui indique un résultat indubitable, et une simple anecdote qui voudrait que les résultats soient différents.

Notons le double standard qui consiste à rejeter la conclusion des chercheurs, spécialistes du domaine, validée par d’autres scientifiques et publiée dans une revue à comité de lecture, pour préférer la conclusion d’une personne unique, sans qualification particulière concernant les vaccins, ou les statistiques, ou la méthode scientifique en générale, sans relecture ou validation ou publication.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s