[Intox] Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé

Biais et erreurs: Double standard, sources maltraitées, Équivoque.

Lé vax 1 C KK

Les publications à comité de lecture c’est So Has Been. Bientôt il suffira de twitter son étude scientifique.

L’Organisation Initiative Citoyenne nous assure: Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé

Selon l’OIC, les résultats de l’étude KiGGS apportent la conclusion que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé. C’est ce qui est affirmé dans cet article dont le texte est reproduit ici en totalité :

Voir ce pdf sur les résultats de l’étude KIGGS de l’Institut Robert Koch: ICI

Cet article a l’avantage de la concision, mais ne permet pas vraiment de bien saisir toute l’importance de cette nouvelle. Heureusement, la fiche Wikipédia de L’Institut Robert-Koch nous en apprendra plus sur le contexte:

L’Institut Robert-Koch (Robert Koch-Institut ou RKI), nommé ainsi d’après le médecin éponyme, est l’établissement allemand central pour l’échelon fédéral, responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies, établissement de référence pour la recherche appliquée et la santé publique.

L’institut a publié une étude nommée KiGGS menée de 2003 à 2006 analysant en détail la santé de 17461 enfants représentant un échantillon de toute la population d’un pays en recueillant 1500 données par enfant, soit au total 20 millions de données sur leur santé, leur milieu social et familial, leurs analyses de sang et d’urine, leur statut vaccinal, afin de déterminer l’état de santé des allemands.

Nous avons donc un organisme reconnu qui, dans son domaine de compétence, effectue une étude qui porte sur un échantillon important pendant une période de temps significative. Les garanties de sérieux sont nombreuses, on peut donc accorder une certaine confiance à ses conclusions. Les enfants non vaccinés seraient-ils vraiment en meilleure santé ? Ce serait étonnant, mais si la science contredit l’intuition, il est irrationnel de se fier à son intuition. Préparons nous donc à revoir complètement notre position sur le sujet et continuons notre lecture.

Pour en savoir plus, il faut toujours revenir aux sources. Comme à chaque fois, étudions le contenu de l’étude et pour cela, ne cliquons pas sur le lien fourni par l’OIC.

La véritable étude est mentionnée sur la page Wikipédia, elle n’a donc pas été très difficile à trouver. La conclusion est sans ambiguïté et tient en une seule phrase:

The prevalence of allergic diseases and non-specific infections in children and adolescents was not found to depend on vaccination status.

On constate donc que l’étude dit exactement l’inverse de ce qu’affirme l’OIC.

Les affirmations de l’OIC sont infondées, si vous lisez cette page parce que vous vous demandiez si les enfants non vaccinés n’étaient pas en meilleure santé, vous savez maintenant que c’est faux. Vous pouvez donc arrêter de lire.

Il n’a même pas été utile de cliquer sur le lien de l’article.

Cliquons maintenant sur le lien fourni par l’OIC .

Il s’agit d’un article paru dans « Le courrier d’ALIS N° 75 décembre 2011 – janvier-février 2012 » dont les premiers mots sont :

Maintenant, c’est prouvé officiellement : vacciner nuit à la santé. […] Voici l’enquête d’Angelika KÖGEL en collaboration avec l’Institut Koch et présentée lors d’une émission de Alpenparlament TV

Cependant, en lisant la suite, on constate que l’article ne relate pas une étude, mais bien un témoignage, l’anecdote personnelle d’Angelika KÖGEL.

Elle nous explique:

  • Sa « collaboration » avec l’Institut Koch est la suivante: Elle leur a demandé leur données, qui sont disponibles à qui en fait la demande.
  • Elle a ensuite entrepris d’analyser ces données.
  • Elle a vu ce que personne d’autre n’avait vu.
  • Elle a écrit le témoignage que nous venons de lire.

Développeur de logiciel de formation, Angelika KÖGEL n’a aucune des qualifications nécessaires pour présenter les conclusions qu’elle présente. Elle nous raconte une histoire équivalente à :

Vous voyez cet organisme reconnu qui, dans son domaine de compétence, a effectué une étude qui portait sur un échantillon important pendant une période de temps significative et qui n’a pas trouvé de lien particulier entre les allergies et la vaccination ? Et bien j’ai repris ses données brutes dans mon tableur et je vous promets qu’on voit bien que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé !

Ce que présente Angelika KÖGEL n’est pas une étude scientifique. Il y a une évidente tentative d’entretenir la confusion entre une étude sérieuse qui indique un résultat indubitable, et une simple anecdote qui voudrait que les résultats soient différents.

Notons le double standard qui consiste à rejeter la conclusion des chercheurs, spécialistes du domaine, validée par d’autres scientifiques et publiée dans une revue à comité de lecture, pour préférer la conclusion d’une personne unique, sans qualification particulière concernant les vaccins, ou les statistiques, ou la méthode scientifique en générale, sans relecture ou validation ou publication.

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Attention, vous faites une erreur très répandue en écrivant :
    « L’institut a publié une étude nommée KiGGS menée de 2003 à 2006 »
    car l’étude que vous mettez en lien est écrite par Roma Schmitz, Christina Poethko-Müller, Sabine Reiter, Martin Schlaud, et publiée dans Dtsch Arztebl;
    L’institut Robert Koch a fait une vaste collecte de données, mais n’a pas fait cette étude, qui est simplement basée sur les dites données.
    Du coup un certain nombre de vos phrases tombent un peu en faux, il faudrait réécrire quelques passages.

    J’aime

    1. Initiative Rationnelle dit :

      Merci pour cette information. Vous avez raison, une réécriture s’impose. D’ici là, je le laisse tel quel comme témoignage de ma fainéantise.

      J’aime

  2. Gabriel Gamblin dit :

    Heu, il est aussi mentionné dans les résultats de l’étude que sur les tranches d’age 1-5 ans et 11-17 ans les cas de maladies infectieuses étaient moins nombreuses chez les enfants non vaccinés que chez les enfants vaccinés:
    « Unvaccinated children aged 1–5 years had a median number of 3.3 (2.1–4.6) infectious diseases in the past year, compared to 4.2 (4.1–4.4) in vaccinated children. Among 11- to 17-year-olds, the corresponding figures were 1.9 (1.0–2.8) (unvaccinated) versus 2.2 (2.1–2.3) (vaccinated).  »
    A noter que les cas d’enfants non vaccinés représentait moins de 1% de l’échantillon global ce qui est assez faible et explique la grande incertitude sur les valeurs.
    Pour y voir plus clair, il serait souhaitable de mener cette étude sur une plus grande envergure avec plus d’enfants non vaccinés. Encore faut il avoir les données… et faudrait il se donner la peine de les recueillir!

    J’aime

    1. Initiative Rationnelle dit :

      Non, ce n’est pas ce qui est dit. Quand vous lisez « 3.3 (2.1–4.6) », cela veut dire qu’il y a de très fortes chances que le résultat soit entre 2.1 et 4.6. La marge est grande parce qu’il y a peu de non vaccinés. Pour les vaccinés « 4.2 (4.1–4.4) », qui sont plus nombreux, la marge est plus étroite et elle ne dépasse pas 4.6.

      J’aime

  3. pipo molo dit :

    « was not found to depend on » signifie que cette étude ne permets pas de prouver qu’il y a une relation entre les troubles et la vaccination: d’accord, très bien mais cela ne prouve pas non plus qu’il y a aucun lien entre troubles et vaccinations.
    Il faut analyser les données de l’étude pour voir s’il est significatif ou non de conclure comme Wikipédia ou comme Angelika KÖGEL.
    Et à propos des 2 interprétations opposées, quid de l’impact de la logique financière sur le travail des scientifiques ? sur leur intégrité ? sur leurs conclusions notamment ?

    Pensez-vous que le comportement ci-après soit unique ?
    https://www.lepoint.fr/debats/theorie-du-genre-confessions-d-un-homme-dangereux-03-11-2019-2344979_2.php
    https://www.francetvinfo.fr/societe/desintox-lhistorien-christopher-dummitt-falsifiait-ses-conclusions_3712749.html

    Parce que moi, elle me fait bien rire la conclusion de l’étude citée par Wikipédia. Elle met bien en évidence et sans ambiguïté le fait que les vaccins sont non coupables, la chance pour tous les vendeurs de vaccins !
    D’ailleurs dans son interview, à 1min17,
    Angelika KÖGEL affirme que « le but de cette analyse était de déterminer l’état de santé général des enfants allemands », ce qui vous remarquerez est un peu différent du titre de l’étude cité par Wikipédia, à savoir « Vaccination Status and Health in Children and Adolescents »

    Alors je pose la question, l’étude sur laquelle pointe Wikipédia de février 2011 a-t-elle été « mise à jour », relue puis modifiée ? notamment dans sa conclusion ?
    Dans le témoignage de l’OIC, on lit  » La relation entre le statut vaccinal et la santé fut cependant complètement laissée de côté. Pas même le thème, souvent discuté publiquement : « vaccinations comme déclencheur d’allergies », ne fut mentionné. »
    ainsi que
    « Après la première publication de mes résultats, en juin 2009, je fus attaquée violemment parle l’Institut Koch.Ils déclaraient que mes conclusions étaient grossièrement erronées et ma manière de procéder incorrecte. Aucun lien de cause à effet publié par moi n’était exact. On travaillait à une interprétation contradictoire. Celle-ci serait publiée au milieu de l’année 2010 dans la revue spécialisée Deutsches Arzteblatt (journal allemand des médecins).

    J’ai bien peur que Wikipédia n’ait sciemment omis la publication originale et nous redirige directement sur « l’interprétation contradictoire », celle dont le titre laisse apparaitre terme « vaccination status ».
    Alors on dit merci qui ?
    MERCI WIKIPEDIA !

    J’aime

    1. Initiative Rationnelle dit :

      « cette étude ne permets pas de prouver qu’il y a une relation entre les troubles et la vaccination: d’accord, très bien mais cela ne prouve pas non plus qu’il y a aucun lien entre troubles et vaccinations. »

      Dans la plupart des cas, il est impossible de prouver l’inexistence d’une chose. Vous faites ce qu’on appelle un appel à l’ignorance. C’est un sophisme.

      « Il faut analyser les données de l’étude pour voir s’il est significatif ou non de conclure comme Wikipédia ou comme Angelika KÖGEL »

      Votre « Il faut analyser les données de l’étude » existe. Cela s’appelle « la revue par les pairs ».

      Vous faites une confusion. Il n’y a pas d’un coté Wikipedia et de l’autre Kogel qui se disputent sur une étude. Il y a d’un coté une étude qui a été validée selon des critères scientifiques reconnus qui implique des dizaines de chercheurs et de l’autre une personne seule et sans qualifications qui conteste cette étude.

      « Pensez-vous que le comportement ci-après soit unique ? »

      Je pense que ce comportement est d’autant plus simple à implémenter qu’il implique un nombre restreint d’intervenants et de vérifications. Angelika KÖGEL pourra mentir beaucoup plus facilement que n’importe quel chercheur ayant été publié.

      Vous faites un autre sophisme. A un problème avéré, comme ce double standard, la tentative de confusion avec une étude scientifique, l’absence totale de qualifications et de revue par les pairs, vous répondez par un problème supposé: Peut-être que de toute façon l’étude est mensongère. C’est le sophisme de la double faute.

      « Parce que moi, elle me fait bien rire la conclusion de l’étude citée par Wikipédia. Elle met bien en évidence et sans ambiguïté le fait que les vaccins sont non coupables, la chance pour tous les vendeurs de vaccins ! »

      C’est là tout le problème. Vous remettez en cause cette étude non pas en raison de son contenu, mais en raison de son résultat. Cela implique que vous savez à l’avance quel est le résultat attendu. Vous faites de la pseudo-science. En science, le résultat arrive après l’étude, pas avant.

      J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s