[Intox] Enjeux sanitaires et éthiques des vaccins: levons ENFIN le voile!

Biais et erreurs: Probablement tous.

Il est parfois difficile de se rendre compte de l’étendue de l’irrationalité d’un discours quand les argument sont enfouis un peu partout, distillés avec parcimonie tant il est vrai qu’ils craignent la lumière. Il faut faire des recherches, les déterrer, les épousseter, les éclairer un par un pour les voir s’évanouir sous l’action oxydante de la réalité, avant de passer au suivant. Heureusement, de temps en temps, l’OIC prends sur elle de rassembler tous ses fragments d’irrationalités éparses, et de les mettre en valeur dans son musée du patargument. Réjouissons nous, la visite commence.

Dans un communiqué de presse, l’OIC se laisse aller: Enjeux sanitaires et éthiques des vaccins: levons ENFIN le voile!

Il y a beaucoup de choses à dire sur le contenu de cette conférence de presse, mais on peut d’ores et déjà constater que beaucoup de choses ont déjà été dites.

Ce billet se contentera donc de récapituler les points dont on peut, dans la minute, prouver qu’ils sont faux, ainsi que les points, déjà nombreux, dont nous savons que l’OIC sait qu’ils sont faux. Leur nombre élevé, et le caractère avéré de leur réfutation, donnent une idée de la vraisemblance des autres arguments.

 

« Toutes les sources des affirmations contenues dans ce communiqué peuvent être retrouvées sur notre site internet (à l’aide d’un moteur de recherche comme Google.be et de mots-clés) »

Comprenez: « Nos affirmations sont vraies, vous n’avez qu’à chercher les sources sur Google ». De nombreux point évoqués ici ont déjà été réfutés formellement, parfois même dans les propres pages de l’OIC. S’il y a un avantage objectif à ne pas fournir de lien précis vers les affirmations que l’on avance, ce n’est probablement pas celui d’inciter le lecteur à se faire sa propre idée sur la véracité de ces affirmations.

« toute personne critique ou dissidente en matière de vaccinations, qu’elle fasse partie du milieu académique/scientifique ou du secteur associatif, est systématiquement calomniée et discréditée […] Dr Wakefield »

Lorsque l’examen rationnel des informations fournies montre que la critique n’est pas justifiée alors la personne est, de fait, discréditée. Est-ce de la calomnie de rappeler pour quelles raisons Andrew Wakefield ne peut plus exercer en Angleterre et n’est pas digne de confiance ?

A contrario, comment appelle-t-on le fait de considérer a priori que les études qui montrent une absence de lien entre vaccins et autisme ne sont pas dignes de confiance et que leurs auteurs sont sous l’influence des industriels ?

« quand elle n’est pas directement assimilée à du complotisme ou à des tendances sectaires »

Le lecteur curieux pourra rechercher sur le site de l’OIC qui assimile qui à du complotisme ou à des tendances sectaires (mots clés: dogme, endoctrinement, fanatisme)

  • Le fanatisme vaccinal se solde par de l’agressivité envers les patients
  • Vaccins: l’endoctrinement commence dès l’université
  • La lettre du Médecin, les pharmas et le dogme vaccinal inquestionnable
  • l’Europe finance un projet informatique de censure globale!
  • Conseil Supérieur de la Santé ou du sectarisme?

« une analyse soigneuse de la littérature médicale et des chiffres officiels des indemnisations aux Etats-Unis révèle que : seuls 1 à 10% des effets secondaires graves des vaccins sont officiellement comptabilisés « 

Une analyse soigneuse de LA source révèle que c’est faux.

S’il y a d’autres données provenant de la littérature médicale, il faudrait d’urgence mettre à jour cet article. S’il n’y a pas d’autres données provenant de la littérature médicale, il faudrait d’urgence mettre à jour cet article.

« l’OMS, elle-même, a bien dû reconnaître dans son rapport final d’éradication en 1980 que si « les campagnes de masse furent couronnées de succès dans quelques pays, elles échouèrent dans la plupart des cas » ; « 

Le fait même d’utiliser encore cet argument alors que l’OIC ne peux pas ne pas connaître le sens réel de cette phrase démontre le soucis de propagande, et non pas d’information.

Cette citation, placée telle qu’elle dans ce discours laisse entendre que l’OMS nous avoue honteusement: « On a vacciné tout le monde et la maladie s’est répandue quand même », alors que le message n’est rien de plus que: « On a échoué à vacciner tout le monde et les non vaccinés ont à nouveau propagé la maladie ». Le reste du rapport explique les mesures prises pour surmonter ce problème, aggravé par: « les croyances religieuses ou les superstitions, l’hostilité des groupes minoritaires ».

« Les vaccinations ne sont-elles vraiment pour rien dans tout ça ? Quantité d’études scientifiques bien conduites disent en tout cas le contraire mais elles ont toutes pour point commun d’être rejetées par l’establishment médico-pharmaceutique comme étant non significatives ou marginales. »

On comprend donc que « l’establishment médico-pharmaceutique » rejette les études sans aucune raison scientifique.

Il est intéressant de noter l’argumentaire complotiste, dans le même communiqué de presse qui s’insurge contre le fait d’être taxé de complotisme.

Ces études sont rejetées pour des raisons rationnelles. Probablement (difficile d’être plus précis étant donné qu’il n’y a aucune source), parce que qu’elles sont contredites par un très grand nombre d’autres études scientifiques bien (mieux) conduites. Statistiquement, il est certain, prévu, attendu, que des résultats aberrants surviennent de temps en temps. C’est pour cela que les scientifiques se fient au consensus plutôt qu’à l’étude unique qui va dans le sens contraire.

Les études rejetées le sont donc pour des raisons tout à fait rationnelles. Elles sont rejetées par la communauté scientifique. Cela veut dire que chaque scientifique, individuellement, décide qu’il est rationnel de rejeter l’étude. Il n’y a pas de bureau des rejets qui impose à chacun de ne pas croire telle ou telle étude.

De son coté, quelles sont les raisons de l’OIC pour rejeter les études qui, en bloc, contredisent ses affirmations ? Sont-elles rationnelles ?

« Voilà plus de 200 ans que les vaccins échappent en effet, tous autant qu’ils sont, à une évaluation rigoureuse de leurs risques (tant en nature/variété qu’en fréquence…) […] le suivi des effets secondaires ne dure seulement que quelques jours […] les vaccins, contrairement aux autres médicaments, restent étrangement dispensés d’analyses pharmacocinétiques […] mais aussi d’analyses de leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène. »

Tous ces arguments ont déjà été formellement réfutés. Certaines affirmations sur ce qui existe ou n’existe pas peuvent être réfutées dans la minute. C’est un nouvel exemple qui démontre le soucis de propagande, et non pas d’information

« on ne compare pas les vaccinés dans les essais à des groupes neutres/groupes placebos mais à d’autres individus ayant reçu d’autres vaccins (eux aussi générateurs d’effets secondaires, ce qui biaise bien évidemment la comparaison !) »

Il n’est même pas utile montrer de pourquoi il est dangereux de conduire une étude telle que celle qui est exigée, il suffit de montrer pourquoi on peut s’en passer:

Disons que dans un monde ou tout le monde fume, on voudrait évaluer la nocivité d’une nouvelle cigarette mise sur le marché. On comparerait donc un groupe d’individus témoins (qui fument 4 cigarettes par jour) à un groupe d’individus test (qui fument leurs 4 cigarettes par jour, plus la nouvelle cigarette à tester). Même dans ce cas, les études montreront une augmentation du nombre de cancers dans le groupe test.

« on n’investit hélas pas un sou dans l’évaluation et l’utilisation de méthodes alternatives […] homéopathie »

Il se trouve que dernièrement, on n’investit pas un sou non plus dans l’évaluation de la phrénologie.

Par définition, toute médecine alternative a soit une efficacité non prouvée, soit une inefficacité prouvée. Comment appelle-t-on une médecine alternative qui a une efficacité prouvée ? De la médecine.

« l’attitude ambiguë des médecins […] INPES, en 2005 »

Sans ambiguïté, les médecins se vaccinent.
Nous sommes en 2016. N’existe-t-il vraiment aucun chiffre plus récent ?

Outre les nombreux points développés ici, il y a de nombreuses autres affirmations infondées (par définition, puisque aucune source n’est fournie), qui sont plus que douteuses. Il conviendra donc de revenir par la suite sur les autres affirmations de cette conférence de presse.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Michael dit :

    Les gars merci pour tout, et surtout continuez bien ce que vous faites ça me redonne un peu d’ espoir

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s