Observatoire de la censure

L’Organisation Initiative Citoyenne aime la controverse, sauf peut être sur son propre site web, sauf peut être si le commentaire est argumenté.

A ce jour, 26 commentaires supprimés par l’OIC ont été constatés.

 

Pourquoi censurer ?

En soi, le principe de la censure n’est pas forcément injustifié. Il y a des raisons objectives de supprimer un commentaire (messages injurieux, agressifs, contraires à la loi), mais le cas ne s’applique pas ici comme on pourra le constater ci-dessous.

Chaque site web choisit selon quel mode il convient de gérer la parole extérieure et a tout à fait le droit de supprimer les messages qui y contreviennent. Il n’est pas question là de liberté d’expression, plutôt d’un règlement intérieur à respecter.

Est-ce justifié ?

Les messages supprimés :

  • À notre connaissance ne contreviennent à aucune charte ou règlement.
  • s’inscrivent dans le contexte de l’article ou d’un commentaire précédent.
  • sont dans leur rôle d’information et de contribution à un débat dont l’OIC dit se soucier.

Note:

Au 19eme commentaire supprimé par l’OIC, une première tentative de justification est avancée:

« Toute tentative de spam fera l’objet d’une modération »

Cet argument n’est pas recevable si l’on se réfère au contenu des messages visibles ci-dessous.

Note 2:

Au 26eme commentaire supprimé, l’OIC réalise que supprimer des messages argumentés sans raison valable se fait au détriment de l’intérêt de ses lecteurs (et de son image, l’OIC dénonce les complots, elle n’en fomente pas) et décide que ce qui fût spam ne le sera plus. La censure fait donc place à un mutisme hautain. Il est évident que ce n’est pas une attitude responsable lorsqu’on entend peser sur le débat, et qu’il aurait été préférable d’avoir un échange de vues constructif. Néanmoins, les lecteurs sauront faire appel au sens critique qui manque à l’OIC en voyant que l’OIC maintient des données chiffrées factuellement fausses pour justifier un point de vue qui n’a pas de base rationnelle.

Sans informations supplémentaires de l’OIC, expliquant en quoi ces commentaires supprimés se distinguent d’autres commentaires similaires qui continuent d’être visibles, le caractère arbitraire de la censure semble justifié.

Que faire ?

  1. Initiative Rationnelle est une conséquence directe de la constatation des premiers commentaires supprimés. L’OIC peut être fière, elle a contribué à la création d’une réponse immunitaire rationnelle aux agressions contre la logique.
  2. Après constatation d’une nouvelle disparition, chaque commentaire supprimé est ajouté à la liste ci-dessous, puis reposté accompagné de la note suivante:

    Il semble qu’à cause d’un problème informatique le message suivant ait été supprimé (pour la …ieme fois). Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

    Ce commentaire a été supprimé (pour la …ieme fois) sans raison apparente. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

Détail des commentaires supprimés:

  • http://initiativecitoyenne.be/2016/04/documentaire-sur-les-vaccins-et-l-autisme-gros-revirement-de-l-acteur-de-niro.html
    • Ce commentaire a été supprimé sans raison apparente. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « Un passant: les statistiques n’ont pas de noms! »

      Les gens qui ne mourront pas grâce au vaccin ont tous un nom.
      Ne pas le connaître n’est pas une raison suffisante pour préférer les sacrifier à un nombre incomparablement plus petit de gens pour qui le vaccin se révélera néfaste et dont on connaîtra le nom.
      « A mon avis vous n’êtes pas dans les risques. »

      Mon cas personnel, ce que je pense, ce que j’ai vécu n’influence pas l’état actuel des connaissances scientifiques.

      La réalité, c’est ce qui reste même quand on y croit pas.
      « Mais les parents qui ont un enfant autiste et se posent la question ? »

      Les parents sont dans une détresse réelle. Ils cherchent des réponses et des opportunistes sont tentés d’en profiter en pointant un doigt vengeur vers les vaccins. Pourtant l’absence de lien entre vaccins et autisme montre que cela ne fait que retarder la recherche des causes, et la réponse que les parents attendent.

      Les maladies sont dangereuses et les vaccins sont dangereux (des vrais dangers, mis en évidence par la méthode scientifique et pas par le pouvoir magique de la foi). Aucune anecdote personnelle ne peut prouver que l’un est plus dangereux que l’autre. Aucune anecdote personnelle ne peut mettre en évidence les drames évités, ce qui est pourtant une information essentielle.
      « Alors, « Un passant  » comment fait-on maintenant pour éviter ces morts et handicaps? Vous devez savoir: existe-t-il un moyen de prévenir? Ou bien on se fie au hasard? Je cherche la réponse. »

      On ne peut éviter morts et handicaps, on ne peux que les réduire en choisissant la solution qui fera incomparablement moins de dégâts.
      Pour ça, on ne fie pas au hasard, on se fie à ce qui permet de maîtriser au mieux le hasard: les statistiques.

      Ça s’appelle une analyse bénéfices/risques.

  • http://initiativecitoyenne.be/2016/03/vaccins-osons-le-dire-nouveau-documentaire-participatif-a-soutenir.html
    • (supprimé 4 fois)

      Il semble qu’à cause d’un problème informatique le message suivant ait été supprimé pour la quatrième fois. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « Nous n’avons rien à gagner en diffusant ce reportage, ne vous en déplaise, nous n’avons rien à vendre à quiconque, c’est un FAIT! »

      Ici encore, vous luttez avec le concept de FAIT! … pardon, avec le concept de « fait ».

      La phrase « nous n’avons rien à vendre à quiconque » représente les prémisses de votre démonstration.
      C’est un fait (si l’on considère « vendre » dans son sens le plus prosaïque).

      La phrase « Nous n’avons rien à gagner en diffusant ce reportage » est la conclusion de votre démonstration.

      Pour être correcte, vos prémisses devraient automatiquement impliquer votre conclusion. Ici, on voit qu’il y a plusieurs choses que vous seriez susceptibles de gagner:

      Une visibilité plus large, de nouveaux adeptes, la légitimité qui vous manque, …

      Donc, votre conclusion est incorrecte puisque les prémisses ne cadrent pas avec la conclusion. Ce que vous affirmez n’est pas un fait, c’est une opinion erronée.

      Le FAIT! est qu’il y a bien conflit d’intérêt puisque, tel que vous le présentez, ce n’est pas un documentaire qui montre que les vaccins sont plus dangereux que l’alternative, c’est un documentaire fait par des anti-vaccins qui montre des drames vécus par des anti-vaccins.

      Je note que dans le but de convaincre, vous utilisez le sophisme de l’appel à la peur. C’est encourageant, cela montre que vous comprenez que l’argumentation rationnelle n’est pas votre point fort.

    • (supprimé 5 fois, puis scindé par argument)

      Il semble qu’à cause d’un problème informatique le message suivant ait été supprimé pour la quatrième fois. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « effrayant de mauvaise foi et d’ignorance bien sûr car la vraie science part d’abord des faits »

      Vous faites erreur.

      La science part des observations. Vous confondez « observation » et « fait ». Et vous appelez « fait » l’interprétation de vos observations, mêmes quand elles sont démenties par les connaissances scientifiques actuelles.

      « nous fournissons aussi des références d’études scientifiques qui permettent de comprendre et d’expliquer la problématique vaccinale sous-jacente »

      Au vu de ce que j’ai constaté, un nombre non négligeable des études que vous fournissez pose problème, généralement parce que vous leurs faites dire ce qu’elles ne disent pas. Chaque erreur a été décrite dans vos commentaires. Pour éviter qu’elles ne se perdent, comme cela s’est déjà vu, elles sont également en cours de centralisation à l’adresse suivante:
      https://initiativerationnelle.wordpress.com/category/biais-et-erreurs/

      Si, comme vous l’affirmez, votre but est d’utiliser les études scientifiques pour « comprendre et expliquer la problématique vaccinale », c’est que vous souscrivez aux principes de l’argumentation. Vous devez donc en accepter les conclusions.

      Il n’est pas question là de vaccin ou de médecine, mais de logique.

      Si vous souscrivez aux principes de la logique et de l’argumentation, il est important d’admettre vos erreurs, à moins que vous n’invalidiez mon propre raisonnement, ce qui à ce jour reste à faire.

      Si au contraire, vous êtes dans une démarche plutôt idéologique et que vous n’avez que faire de la logique, il est probable que ce message provoquera des réactions de pure forme et que vous réutiliserez vos arguments erronés ad libitum.

      « la santé des personnes qui voient clair n’a pas à pâtir de la bêtise, de l’ignorance et de la crédulité de la masse »

      Quelquefois, il arrive qu’un de vos commentaires, lucide, d’une réconfortante beauté, s’insinue comme une fleur qui trouve son chemin entre deux pavés. Merci.

    • Par l’anecdote personnelle, il est scientifiquement impossible de conclure quoi que ce soit. C’est une méthode qui pourrait tout aussi bien prouver que le soleil tourne autour de la terre:
      https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/04/17/le-soleil-tourne-autour-de-la-terre/

    • L’anecdote personnelle est incapable de refléter la réalité telle qu’elle est, seulement telle qu’on la perçoit.

      Par l’anecdote personnelle, il est scientifiquement impossible de conclure quoi que ce soit, et donc toutes les narrations sont possibles. Par exemple:

      #####

      Le soleil tourne autour de la terre. Je le vois tous les jour. J’en suis persuadé.

      Quand je pose la question autour de moi, TOUS me disent qu’ils voient le soleil se lever à l’est et se coucher à l’ouest. Je ne suis pas seul.

      Bien sûr que la science « officielle » a une explication différente: Le soleil au centre, les planètes autour, puis les galaxies, puis les amas. Il y en a pour des milliards d’euros, des années de recherche subventionnée à travailler sur du vent (Voir par exemple, le scandale du Ligo: 600 millions de dollars pour soi-disant détecter un millième de diamètre de proton). Alors forcément, ils ne sont pas neutres.

      Donc, je vais faire un documentaire.

      Il y aura aussi des scientifiques de renom.

      Un astrophysicien dira: « Ce matin, j’ai vu le soleil se lever à l’est ». Il est sérieux, on peut lui faire confiance.

      La partie ou il dira que ça n’est pas pour ça que je raison sera ignorée. De toute façon, il est aux mains des lobbies.

      Et surtout, il y aura des anecdotes personnelles, des tas et des tas, une montagne d’anecdotes.

      Ça devrait convaincre tout le monde.

      Le soleil tourne autour de la terre.

      J’en suis persuadé.

  • http://initiativecitoyenne.be/2015/07/meningitec-les-vaccins-trop-dangereux-meme-non-defectueux.html
    • (supprimé 2 fois)

      Il semble qu’à cause d’un problème informatique le message suivant ait été supprimé pour la 2eme fois. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « Meningitec: les vaccins trop dangereux même non défectueux! »

      Votre affirmation est une opinion infondée.

      Pour commencer, je vais grouper ici tous vos arguments erronés, individuellement réfutés sur leurs pages respectives, dont vous nourrissez vos autres pages dans un cas exceptionnel de prion intellectuel :

      « TOUS les vaccins sont expérimentaux: voici pourquoi »
      « Vaccins: le vrai scandale des faux placebos »
      « Méningite C: le vaccin plus risqué que la maladie »
      « seuls 1 à 10% des effets secondaires graves de vaccins sont rapportés et comptabilisés »
      « ces vaccins sont de 80 à 800 fois plus risqués pour les enfants que les risques de la maladie naturelle »

      Ce qui vous laisse avec deux arguments qui reflètent votre avis personnel:

      « il y a des milliers d’autres cas jamais médiatisés causés par des vaccins non déclarés « défectueux »… »

      En clair, si nous acceptons le principe que les vaccins non déclarés « défectueux » sont dangereux, nous pourrons conclure que les vaccins non déclarés « défectueux » sont dangereux. C’est ce qu’on appelle le sophisme de la pétition de principe.

      « [les] risques de maladies sérieuses à long terme »

      Les prémisses ne cadrent pas avec la conclusion.

      Pour prouver que les vaccins sont trop dangereux, il ne sert à rien de dire qu’il existe des effets secondaires. Vous devez prouver que les effets secondaires sont plus dommageables que la maladie.

      « Dr Saluzzo de Sanofi Pasteur: « On ne sait pas comment marchent les vaccins »

      C’est la dernière cartouche de argumentaire: l’aveu honteux. Au final, votre argumentation qui semblait si étoffée à la base peut être formulée avec plus de synthèse: « Nous avons raison, et voici l’anecdote qui le prouve ».

      Le scientifique qui dira l’inverse se trompe, mais celui là a raison, parce que…
      Le scientifique qui dira l’inverse ment, mais celui là dit la vérité, parce que…

      C’est le sophisme du dénombrement imparfait. En montrant que les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux, que les études sont contradictoires, vous mettez en évidence le processus est sain et normal de la méthode scientifique. Félicitations. Allez jusqu’au bout du raisonnement et faites connaissance avec le concept de consensus scientifique.

      Vous dites, en contradiction avec ce qu’en disent les spécialistes, que les vaccins sont trop dangereux. Il vous appartient de le prouver, ce que vous avez échoué à faire ici. En conclusion, votre affirmation est une opinion infondée.

    • (supprimé 3 fois)

      Ce commentaire a été supprimé pour la troisième fois sans raison apparente. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « lisez mieux et parcourez plus attentivement notre site avant de réclamer »

      C’est bien entendu inutile.
      Il faut tout lire, tout connaître pour prouver que quelque chose est vrai.
      Pour prouver que quelque chose est faux, il suffit de pointer l’erreur.

      « Voir ici, toutes les sources sont dûment indiquées et… les chiffres sont là! »

      Les chiffres sont là, les erreurs également:
      https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/04/17/meningite-c-le-vaccin-plus-risque-que-la-maladie-les-chiffres-sont-la/

      « rendez-vous donc à l’évidence (du moins si vous n’êtes pas dans l’idéologie que vous semblez dénoncer!) »

      Rendez-vous donc à l’évidence (du moins si vous n’êtes pas dans l’idéologie que vous semblez dénoncer)

  • http://initiativecitoyenne.be/2016/04/vaxxed-de-la-dissimulation-a-la-catastrophe-le-documentaire-sur-les-vaccins-qui-derange-terriblement.html
    • (supprimé 2 fois)

      Ce commentaire a été supprimé pour la deuxième fois sans raison apparente. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      « Ils ne me l’ont pas raconté mais cela ne me surprend pas, les médecins étaient alors plus prudents, je vous l’ai dit. »

      Je vais partir du principe que vous n’avez pas compris ma phrase et que vous ne dites pas que c’est une bonne chose d’opérer sans anesthésie sur un nourrisson.

    • (supprimé 2 fois)

      Ce commentaire a été supprimé pour la deuxième fois sans raison apparente. Je me permets de le rajouter pour que personne n’aille imaginer que vous réduisez au silence les critiques argumentées.

      Un peu plus bas, se trouve la réponse non supprimée, à ce message qui avait été supprimé.

      « Ma mère et ma grand-mère m’ont raconté qu’autrefois les médecins étaient plutôt favorables aux maladies infantiles, ils disaient « il faut que cela sorte ». »

      Vos parents vous ont-ils aussi raconté que jusque dans les années 80 les médecins étaient plutôt défavorables à l’anesthésie chez les nourrissons ?

      La « sagesse ancestrale » qui n’est pas un argument pertinent en général, est complètement fausse en médecine.

      « Ils étaient aussi plus prudents. J’ai dans mon entourage une vieille dame qui s’est retrouvée avec l’épaule et le bras paralysés suite à la première injection vaccinale reçue. Le médecin a dit à sa mère de ne jamais la faire revacciner. Aujourd’hui, on l’aurait probablement revaccinée. »

      Aujourd’hui, on aurait bénéficié de dizaines d’années de connaissances supplémentaires qui fournissent des informations qu’une cueillette de cerises anecdotiques est intrinsèquement incapable d’apporter. On l’aurait probablement revaccinée, ou pas, en fonction des bénéfices du vaccin comparés aux risques.

      « A noter que malgré cette « grave » absence de vaccination, elle a toujours eu une bonne santé et n’a jamais contracté le tétanos malgré son jardin et ses rosiers. »

      Disons qu’au jeu de la super roulette russe, il y a une chance sur 100000 de se faire sauter la tête. Les non vaccinés sont les joueurs.
      Ce que vous faites, c’est que vous dites: Regardez cette vieille dame. Elle a joué et sa tête est toujours là.

      Magnifique. Quel est l’enseignement que vous souhaitez faire passer avec cette anecdote ?

      Vous semblez dire que ce n’est pas très grave d’inciter tout le monde à jouer quand ce qui limite le nombre de morts, c’est le nombre de joueurs. Voulez-vous préciser votre pensée ?

      « Ce qui serait intéressant, ce serait de savoir pourquoi les maladies se compliquent chez certaines personnes et pas chez d’autres »

      Si ces études n’existaient pas, ce qui m’étonnerait, la méthode scientifique rationnelle serait employée pour les faire. Il s’agit de la même méthode dont vous niez la valeur des résultats quand l’envie vous en prends.

      « plutôt que de continuer à chercher des vaccins douteux toujours plus nombreux »

      De même. Pour vous, le vaccin est douteux parce qu’il est douteux et les données objectives apportées par la méthode scientifique n’entrent pas en ligne de compte. Pourtant, vous réclamez des études.

      Qu’est-ce qu’une « bonne étude » selon vous ? Est-ce très différent de ce que les inconnus appellent un bon chasseur ?

      « En cherchant avec un peu de bonne volonté, je pense qu’on ne tarderait pas à trouver. Ah oui mais j’oubliais ! Il faut bien que les labos survivent n’est-ce pas ?! »

      L’argent semble être le seul carburant que vous connaissez aux malheurs du monde.

      La foi irrationnelle me semble tout aussi dévastatrice, plus répandue, et depuis bien plus longtemps.

  • http://initiativecitoyenne.be/2016/04/fievre-catarrhale-vaccinations-encore-un-reflexe-contre-productif-pour-les-eleveurs.html
  • http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html
Publicités