Aux larmes, citoyens.

L’appel à l’émotion: Comment ne pas être bouleversé par cette mère en larmes qui a perdu son enfant.

Elle le dit, elle l’explique, un démon est entré dans son enfant et l’a possédé. Le lendemain, il était mort.

Qui êtes-vous, comment osez-vous manquer de respect à ce point en insinuant que les démons n’existent pas ?

Je dis que les démons existent, cette mère est en larmes, donc j’ai raison.

Publicités